Le courrier publicitaire : un format lu et apprécié des français

18 mai 2017

Le courrier publicitaire est un format incontournable puisqu’une récente étude démontre que 93,4% des français lisent au moins une publicité de boite aux lettres dans la semaine. Ce type d’imprimé publicitaire jouit donc toujours d’une forte visibilité.

Le courrier publicitaire fait partie des habitudes de lecture

BALmétrie mesure chaque année l’audience du courrier publicitaire, leur conclusion est que malgré un effondrement des médias traditionnels, le courrier publicitaire se maintient très bien et a l’avantage de toucher l’ensemble de la population. 69,1 % des français ont été en contact avec un imprimé publicitaire dont 57,8 % pour un courrier publicitaire adressé personnellement. Un français lit en moyenne 11 courriers par semaine dont les deux tiers sont publicitaires. L’étude ajoute que les imprimés publicitaires sont plutôt lus en début de semaine car les promotions dans la grande distribution commencent le mercredi. Selon BALmétrie, 17,5 % des Français ont un autocollant « Stop Pub » sur leur boîte aux lettres, un chiffre assez faible.

Courrier publicitaire plis collés

Les imprimés publicitaires résistent à la dématérialisation

L’étude permet aussi de casser quelques idées reçues concernant la cible jeune et la génération connectée en général car 87,5 % des 15-34 ans ont lu au moins un courrier publicitaire par semaine en 2016. Une tranche d’âge qui se montre particulièrement sensible aux prospectus publicitaires venant du secteur de la restauration (35% des lecteurs contre 28% pour le reste de la population). Les CSP+ (catégorie socioprofessionnelle supérieure) apprécient aussi ce type de courrier puisque 96,4% en lisent surtout ceux portant sur le sport et l’immobilier. Si les CSP+ représentent 26% de la population, ils concernent 31 et 32 % des lecteurs sur ces thèmes. Au final, le prospectus publicitaire est jugé comme raisonnablement encombrant et permet aux annonceurs de se démarquer.

Courrier publicitaire prix discount

L’étude de BALmétrie démontre la force de l’imprimé publicitaire en tant que support de communication pour une marque et sa résistance face à internet. Le courrier publicitaire reste apprécié et massivement lu par la population y compris les plus jeunes.